Isis (2004)

En fouillant de mes archives, j'ai retrouvé ce texte dont je…
20 mai 2022/par LORAN

Soirs sans noir… parce qu’il est un peu tard

J’étais, celui que tu es, ma fille. Une révolution puissante, un magma aimant.
5 mai 2022/par LORAN

Fulgurances

Tout n’est que fulgurance, chaque instant est une nano seconde à vivre.
19 avril 2022/par LORAN

Partir…

Désirer partir, et partir… […] Partir et vouloir le beau.
22 février 2022/par LORAN

Dans l’incroyable !

En avant, en marche… en marge.
20 février 2022/par LORAN

Cette aile qui celle

Cours comme respire. Aimée en ivre.
9 novembre 2021/par LORAN
Loran s'amuse

« Viens » de Loran dans l’émission Métamorphose nocturne

Écoutez Laurent Collin, son histoire, ses rêves, ses désillusions, ses espoirs et sa formidable capacité de résilience.
29 octobre 2021/par LORAN

Le cerf-volant

Comme un clochard en cerf-volant, libre, il s’envole en l’aimant.
7 octobre 2021/par LORAN

43200’

Vérité chiffrée en minutes égrainées.
17 août 2021/par LORAN

Revenir en autrefois

Repasser les frontières des Rois, s’établir sur l’ile des choix.
15 août 2021/par LORAN

Connecté à l’adoptée

Ce n’est pas un « au revoir » qui tuera nos bonjours.
8 août 2021/par LORAN

De faille et de profondeur

Et puis un jour tu va te réveiller… et tu vas voir qu’il n’y a pas d’épaisseur.
4 août 2021/par LORAN

Le mal masqué

Au nouveau chant du coq, par trois fois je serais trahi,
C’est aujourd’hui le premier jour du reste de ma vie.
24 juillet 2021/par LORAN

L’expulsé

Il était niché, discret, loin des regards.
Son Être, au monde…
11 février 2021/par LORAN

Confinement

Tout passe.
18 mars 2020/par LORAN

Ma rit

Les couleurs lumineuses de l'émoi.
25 janvier 2020/par LORAN
profondeur

Les fesses de la boulangère

J'ai déjà écrit une ode à un coude, je pense être en mesure de faire un impromptu sur ton cul.
Cet impromptu grivois a été écrit pour toi
24 novembre 2019/par LORAN

En trousse de toilette

En avant, je marche et ris, Sous le bras, ma trousse de toilette.
11 août 2019/par LORAN

La mort de la mouette

J’ai retenu la folie, le temps de deux, nos vies. J’ai soutenu l’invisible aux yeux de ne rien dire.
28 juillet 2019/par LORAN

Le tour de l’Ile

La caresse forte de l’océan sur mes pieds, je ferais le tour de mon ile en entier.
26 juin 2019/par LORAN

J’habite en solitude

J’habite en solitude, c’est chez moi, entre !
20 février 2019/par LORAN

Panique en passion

Le silence s’impose quand l’amour se meurt. On se découvre, tout passe, même la mort.
20 février 2019/par LORAN

Amie

A mi-clos, les yeux de ton regard sur moi
12 janvier 2019/par LORAN
soupir

Voyage en Noûs

C’est par un va-et-vient au creux de ton toi que la fusion de nos chairs crée le tout de Noûs.
11 décembre 2018/par LORAN

Simulacre

Ce soir, elle reçoit ; en pays de simulacre !
7 décembre 2018/par LORAN

La Crotte

Bien plus léger et pas moins gras. Il lui a fait son beau caca !
7 décembre 2018/par LORAN

Le goût de tes baisers

Langoureuse incartade du monde des vivants, nos baisers construisent, patiemment, nos moments.
29 novembre 2018/par LORAN

J’ai retenu tes maux

« Chuuuuut », ont-ils écrit sur un morceau de papier, comme ils diraient « se taire » pour toujours plus hurler.
23 novembre 2018/par LORAN

Le lien

Tout ce qui m’existe ne tient qu’à un lien.
18 novembre 2018/par LORAN

L’amie de mots

Et sur un coin de table, à l’encre de la joie, nous écrirons la vie, l’amour des hors-la-loi.
13 novembre 2018/par LORAN

Je suis le poète !

Ivre de vivre, l’éternel boiteux, je m’envole à partir !
30 octobre 2018/par LORAN

Un matin à l’amante

Le trop de pleins accentue nos vides.
27 octobre 2018/par LORAN

Sacrifier à Vénus

Rire, rire, rire avec toi !
14 octobre 2018/par LORAN

Le bal des écorchés

Au bal des écorchés, ils se sont retrouvés.
2 octobre 2018/par LORAN

Rouge départ

Prendre au temps sa grisaille, le vêtir de rouge.
27 septembre 2018/par LORAN

Si seulement

m'oublier quelque part en toi…
17 septembre 2018/par LORAN

Un si doux mensonge

Le faux n’a jamais autant semblé vrai.
3 septembre 2018/par LORAN
Photo de William Daniels

A l’aube des jours qui restent

Je déteste les gens qui s'embrassent sur les quais de gare.
22 janvier 2014/par LORAN

Éloge à un coude

Toi
Caché,
Dissimulé,
Si souvent en journée.
Toi qui intéresses…
11 avril 2008/par LORAN

A l’ami

Va,
Ton cœur dans les étoiles,
Va !
Là-bas
D’où tu…
18 novembre 1997/par LORAN
Les Amoureux en Noir et Blanc

Les Amoureux

Ils sont revenus… Qui ? Les Amoureux.
9 novembre 1997/par LORAN

Métropolitain

Il roule. Dans ce vacarme, un silence de mort.
L’ennui est…
1 novembre 1997/par LORAN