Skip to content

Songe d’une voix de vous

Rencontre silencieuse,
Iconoclaste et heureuse ;
Les mots gagnent toujours
Sur l’océan, les voyages, les départs, les parcours.

Ils se « timident » tellement
À ne s’écrire seulement.
Je me coucherai ce soir
En rêvant de votre voix.

Tim n’a d’idées
Que pour intimer
À la timidité
Le ton, le fond, l’idée.

Treize, perspective infinie.
Treize, « à table ! Le couscous est servi »
Syrie, Corée, couleurs, bleu.
Entendre votre voix, je le veux.

Sous le regard coquin d’une grenouille jaune,
Le libanais malin attend notre aumône.
Étrange rencontre que les textes racontent.
Aux grands cœurs des poètes, rien ne succombe.

LORAN
04/02/2023

Ô ! Réelle vie

Tu vas aimer aussi…

Victoria

L’inattendue

Rions toujours d’être ici et maintenant. A ma fille Victoria et à ses 15 ans.

Le mal masqué

Au nouveau chant du coq, par trois fois je serais trahi, C’est aujourd’hui le premier jour du reste de ma vie.
Paul Verlaine

Adieu

Paul VERLAINE
Salvador DALI

J’ai parfois peur de crever d’excès de satisfaction

Salvador Dali, à propos du bonheur