Skip to content

—Chanson

Si vous n’avez rien à me dire,
Pourquoi venir auprès de moi ?
Pourquoi me faire ce sourire
Qui tournerait la tête au roi ?
Si vous n’avez rien à me dire,
Pourquoi venir auprès de moi ?

Si vous n’avez rien à m’apprendre,
Pourquoi me pressez-vous la main ?
Sur le rêve angélique et tendre,
Auquel vous songez en chemin,
Si vous n’avez rien à m’apprendre,
Pourquoi me pressez-vous la main ?

Si vous voulez que je m’en aille,
Pourquoi passez-vous par ici ?
Lorsque je vous vois, je tressaille :
C’est ma joie et c’est mon souci.
Si vous voulez que je m’en aille,
Pourquoi passez-vous par ici ?

Mai 18…
Victor Hugo —Chanson; Les Contemplations, Nelson, 1911

Tu vas aimer aussi…

Marylin Monroe

Sophie sans faute

A se fier des bonheurs, de Sophie !

Revenir en autrefois

Repasser les frontières des Rois, s’établir sur l’ile des choix.

Le goût de tes baisers

Langoureuse incartade du monde des vivants, nos baisers construisent, patiemment, nos moments.
Charles Baudelaire

Enivrez-vous

Charles Baudelaire