De faille et de profondeur

C’est bien tout ça !
Et puis un jour tu va te réveiller… et tu vas voir qu’il n’y a pas d’épaisseur.
Tu vas voir que l’Amour, ce n’est pas dans la surface, c’est dans l’épaisseur… c’est là qu’est l’Amour… dans la tranche, dans l’espace tranché, dans le là qu’on ne voit pas.
Parce qu’on s’arrête à l’apparence, peut être à la peau, à la caresse.
Mais qui rentre à l’intérieur ? Qui rentre dans la chaire ?
Qui donne, qui touche, qui aspire, qui prend ?
L’Amour n’est pas de surface, l’Amour est d’épaisseur, l’Amour est dans la tranche.
L’Amour est là, là où on ne le voit pas.
Pas étonnant que tu aies des frisons quand tu es amoureux ! Parce que ça part de l’intérieur.
Pas étonnant qu’on se sente, qu’on se désire, qu’on voudrait presque se manger, se posséder, s’appartenir… non pas en surface mais en profondeur.
L’Amour est de profondeur.
Tu vas te réveiller.
Tu vas te dire : « qu’ai-je fait ? Est-ce trop tard ? »
Faudra peut-être que tu sois courageuse pour taper à la porte et croire, entendre et croire.
Et quelque part en ce monde… quelqu’un t’attend.
Non pas de surface… mais de profondeur.
Ici et maintenant.

LORAN
Marseille – 4/8/2021